[CONCERTER v.t. (ital. concertare). Préparer une action en commun. Concerter un projet, un mauvais coup avec qqn. SE CONCERTER v. pr. S’entendre pour agir ensemble.]
Le Petit Larousse

Ce 17 février dernier, la Commission d’Avis, le fameux acronyme CCCPAA, a invité l’ensemble des secteurs de la Créativité et des Arts en amateur et madame la Ministre Bénédicte Linard pour faire le point sur l’année 2019.

Un petit coup de rétroviseur sur l’évolution des cinq dernières années du secteur, de la Commission elle-même afin d’amorcer les perspectives pour ce nouveau quinquennat ministériel à l’entame de la nouvelle organisation des Instances d’Avis et des Chambres de concertation.

Madame la Ministre Linard a soutenu l’importance d’une concertation fructueuse dans la mise en place de ses politiques, dont la priorité est, je cite : «… de tendre vers l’application à 100% des décrets », et entre autres, sur le budget de 5 millions d’euros dégagé pour le champs de l’action territoriale du socioculturel. Nous devrons avec les Centres culturels et les opérateurs de la Lecture publique, en tout cas avec ceux qui le souhaitent, dialoguer sereinement des priorités des uns et des autres afin que la Ministre puisse donner les impulsions budgétaires nécessaires pour chaque secteur. Au-delà d’une redistribution équilibrée sur base de priorités clairement définies, l’enjeu est également de construire une dynamique intersectorielle collective à la fois positive, solidaire et respectueuse des spécificités sectorielles. Autrement dit, s’entendre pour agir ensemble, comme dirait le Petit Larousse… L’appel est lancé… qui nous rejoint ?

Concernant les finances… les secteurs sont toujours en attente d’un financement à 100%, c’est-à-dire les forfaits pour les objectifs spécifiques et en priorité ceux soutenant les actions liées aux populations fragilisées et en milieu à faible densité de population. Les opérateurs sont également en attente des subventions emploi permanent. Pour le moment, seulement 16% des emplois permanents sont financés! Par ailleurs, cela fait des années que les subventions extraordinaires sont inexistantes.

Concernant les dernières reconnaissances des toutes nouvelles structures, à entendre comme n’ayant jamais eu de reconnaissance de CEC préalablement, il reste une inconnue budgétaire pour 2020… leur financement est incertain à ce jour bien que leur dossier soit conforme aux exigences décrétales. Quelle solution pour ces associations : reconnaissance avec moratoire ? non reconnaissance pour manque de moyens ?

Le budget n’est pas la seule concertation en perspective, la Fédération souhaite également faire partie des discussions concernant :
• Les Tournées Art et Vie dont le mécanisme est pour le moment en réflexion au sein de l’Administration de la Diffusion. Nous ne sommes pas, pour le moment, invités dans cette restructuration de l’aide à la diffusion ! Les Fédérations PAA sont pourtant des opérateurs clé dans cette politique. Elles ne souhaitent pas être mises à l’écart et qu’un nouveau système soit pensé uniquement pour les professionnels. Elles prônent pour un système comprenant les professionnels et les amateurs toutes disciplines confondues.
• La mise en place de l’évaluation du décret du 30 avril 2009 : la constitution d’un comité de pilotage, d’un cahier de charges pour qu’un opérateur opérationnalise l’enquête, des objectifs de l’évaluation… encadré par l’Observatoire des politiques culturelles. Au vu des délais administratifs, le cœur des travaux se déroulera au mieux début 2021, si tout va bien !
• La mise en place des nouvelles instances d’Avis et des Chambres de Concertation. À l’heure actuelle, les opérateurs et les personnes postulantes attendent toujours une notification de leur désignation, un calendrier et des étapes clé de la mise en place de ces instances.

Il y aura des palabres, des informations, des arguments, des incompréhensions, des vigilances, des envies, des colères (parfois, ça arrive, hein!), des convergences, des échanges, des impossibilités, des liaisons… comme pour chaque concertation… chacune a sa nature et ses caractéristiques mais toutes nous amènent au moins un pas plus loin. Effarant, non !?

Ce n’est pas de la magie, c’est de l’action collective 😉 !

Une bien belle journée à chacun d’ici ou d’un peu plus loin.

Les Incidants