La FWB et la COCOF soutiennent l’opposition de la CESSoC, de la FPCEC et des acteurs de la concertation sociale, employeurs et syndicats compris, à la loi de relance économique concernant le nouveau statut dit « semi-agoral » ou « associatif ».

Cette loi permettrait à un citoyen travailleur ou pensionné de gagner jusqu’à 6.000€/an exempts d’impôt pour « rendre des services » sur base d’une convention. Celle-ci ne serait ni liée à un contrat de travail, ni aux lois de travail et aux responsabilités y afférentes, ni à l’engagement déontologique ou aux qualifications particulières… et ce pour une bonne partie des fonctions relevant de notre secteur !

Nous avons travaillé, avec la CESSoC, à dénoncer les dangers et l’outrage de cette proposition. Une fois de plus, la concertation est laborieuse voire même à sens unique. La FWB et la COCOF témoignent de cette malheureuse impasse dans le dialogue social. Néanmoins, nous persévérons en association avec nos homologues flamands SOCIARE !

Affaire à suivre, donc !

Cliquez ici pour lire le communiqué de presse de la FWB.